Dans un contexte de fort ralentissement de la construction de logements, l’EPF Île-de-France a accéléré sa production de foncier à prix maîtrisés, jouant pleinement son rôle contra-cyclique.

Le Conseil d’administration de l’EPF Île-de-France s’est réuni le 8 octobre 2014 pour faire un point de l’activité et pour examiner les perspectives 2015 de l’Etablissement Public Foncier Ile-de-France. Il a constaté la forte accélération de la production de foncier « prêt à bâtir » qui atteint son plus haut niveau depuis 2007 malgré les difficultés conjoncturelles.

Dans un contexte de fort ralentissement de la construction de logements, l’EPF Ile-de-France a accéléré sa production de foncier à prix maîtrisés, jouant pleinement son rôle contra-cyclique.

Pour 2014, les fonciers cédés représenteront près de 3 000 logements, en hausse de 50 % par rapport à 2013, auxquels s’ajoute le même volume en promesses de vente.

L’ensemble de ces cessions représente le tiers du portefeuille foncier actuellement détenu et correspond pour :

  • 80 % à des opérations diffuses (opérateurs privés et sociaux), qui se traduisent par des engagements immédiats de chantiers,
  • 20 % à des opérations d’aménagement.

Pour Hicham AFFANE, président de l’Epfif et conseiller régional Île-de-France « l’outil public de régulation foncière prend ici tout son sens : il permet de limiter les phénomènes spéculatifs sur le foncier lorsque le marché de la construction est dynamique, et il permet la réalisation d’opérations de logements lorsque le contexte global est au ralentissement comme c’est le cas aujourd’hui… ».

Pour Gilles BOUVELOT, Directeur Général de l’EPF Île-de-France et préfigurateur de l’EPF Île-de-France (EPFIF) « Cette accélération du rythme des cessions se poursuivra en 2015 avec le déblocage annoncé des grandes opérations d’aménagements en gestation ; il sera également soutenu par la capacité opérationnelle de l’EPF Île-de-France (EPFIF) dès l’année suivante ».

Au cours des années 2010-2013, le portefeuille foncier cédé a déjà permis la réalisation de 6 200 logements avec une proportion moyenne de 50 % de locatif social et de 20 % d’accession sociale ou d’accession à la propriété à prix maîtrisé sur l’ensemble des opérations. L’EPF Île-de-France ne percevant ni rémunération ni bénéfice, il cède du foncier « prêt à bâtir » au prix de revient de chaque opération, qui permet de mieux équilibrer l’offre de logements en faveur des ménages modestes et primo-accédants.

Son portefeuille foncier en cours de transformation représente 269 hectares en Île-de-France.

cessions - actions

 

À propos de l’EPF Île-de-France

Créé le 13 septembre 2006, l’EPF Île-de-France est un opérateur foncier public qui travaille à l’accroissement de l’offre de logements et au soutien du développement économique aux côtés des collectivités locales. Son intervention est gratuite (ni rémunération ni frais financiers). Il a vocation à réguler le marché immobilier en débloquant du foncier prêt à l’emploi et à prix maîtrisés sur ces cinq départements d’intervention : Seine-et-Marne (77), Essonne (91), Seine-Saint-Denis (93), Val-de-Marne (94), et Paris (75).

Cinq étapes clés de l’intervention de l’EPF

5etapes