Message du Directeur Général

Comité de direction
gb

Pour contribuer à cette ville de demain, sobre et résiliente, en harmonie avec la nature, il faut travailler sur le foncier de demain et ses usages. C’est l’un des enjeux de la feuille de route opérationnelle et stratégique, le PPI 2021-2025.

Gilles BOUVELOT

Directeur général

L’année 2021 a été une année charnière pour l’EPF Île-de-France. Cela a d’abord été l’occasion de démontrer la capacité de résilience de l’Établissement après une année 2020 marquée par le « choc » du Covid. Le pari est relevé puisque les objectifs du budget 2021 ont été réalisés à 110 %, tant en acquisitions qu’en cessions, appelant ainsi un budget supplémentaire en fin d’année.

Ces chiffres records dans l’histoire de l’EPFIF –, et pour partie bien sûr dus à un effet de rattrapage de 2020, sont amplifiés  par un autre indicateur encore plus significatif : le niveau exceptionnel des nouvelles conventions signées en 2021 avec les communes et intercommunalités, proche du milliard d’euros. Au-delà des perspectives que cela ouvre pour l’EPFIF, c’est le signe que les collectivités continuent à porter des projets.

Depuis l ’origine, et en plus de son métier de transformateur de foncier, l’EPFIF diversifie ses modes d’intervention pour répondre aux enjeux de l’Île-de-France : c’est ainsi qu’en 2021, il a lancé la quatrième ORCOD d’intérêt national à Villepinte, et qu’il a créé avec CDC Habitat une filiale destinée à accompagner le redressement des autres copropriétés.
Il a également amplifié son rôle d’appui aux stratégies foncières territoriales à travers dix nouvelles conventions stratégiques avec des intercommunalités.
L’autre événement marquant de l’année 2021, c’est l’adoption par le Conseil d’administration du Plan Pluriannuel d’Interventions 2021-2025.
Cette feuille de route traduit les ambitions à la fois quantitatives et qualitatives de l’EPFIF.
Quantitatives, avec un volume d’interventions annuel atteignant – voire dépassant – le demi-milliard d’euros.
Qualitatives puisque, au-delà du logement, qui reste un axe prioritaire d’intervention, et de l’accompagnement de la relance économique, l’appui à la transition écologique est devenu, plus qu’une modalité, un objectif avec des ambitions chiffrées sur les différents thèmes notamment l’artificialisation et le bilan carbone des opérations.

En ce début d’année 2022, malgré le contexte incertain lié à la crise ukrainienne, l’EPF Île-de-France est en ordre de marche pour continuer à accompagner les territoires franciliens dans leurs projets, qu’il s’agisse des quartiers de gares, des cœurs de ville, des territoires carencés, etc.