Profil

Comité de direction


Créé en 2006, l’EPF Île-de-France est progressivement devenu un acteur majeur des territoires en mobilisant le foncier en faveur du logement et du développement économique pour le compte des collectivités franciliennes. Depuis 2016, l’EPF Île-de-France est un acteur majeur de la lutte contre l’habitat indigne avec le lancement des premières opérations de requalification des copropriétés dégradées d’intérêt national et la lutte contre les marchands de sommeil.

L’Établissement Public Foncier francilien est le partenaire de plus de 350 collectivités franciliennes, il est en amont et à la convergence de l’ensemble des acteurs de l’immobilier. Les missions prioritaires et les modalités d’intervention de l’EPF Île-de-France ont été définies par sa feuille de route stratégique (Plan Pluriannuel d’Intervention) votée en 2016 par son Conseil d’administration, sous la Présidence de Valérie Pécresse. Le ministre en charge de la Ville et du Logement a notifié préalablement les priorités de son action (Orientations Stratégiques de l’État). La Région Île-de-France a fixé des objectifs de simplification et de dynamisation de l’action de l’EPF Île-de-France.
L’ensemble de ces orientations articulent principalement l’activité de l’Établissement sur deux priorités :

  • contribuer au développement de l’offre de logements en menant une stratégie foncière très offensive ; 
  • contribuer, par le renouvellement urbain et l’intensification urbaine, à un aménagement durable du territoire et à la fabrique de la ville durable.

Le Plan Pluriannuel d’Intervention (PPI) a été mis à jour en mars 2019 par le Conseil d’administration pour tenir compte de l’évolution des contextes et de l’élargissement des missions de l’Établissement. Le nouveau PPI est en cours de redéfinition.
Le cap fort fixé en 2016 par Valérie Pécresse – « Construire plus, plus vite et mieux » – s’est traduit, dans les résultats obtenus par l’EPF Île-de-France au cours des dernières années, par 5 300 nouveaux logements en 2016, 6 300 unités en 2017, plus de 7 000 logements en 2018 et plus de 7 300 logements en 2019, qui constitue le record historique d’activité, avant le déclenchement de la crise sanitaire Covid-19.


Aux interventions « traditionnelles » de l’EPF Île-de-France aux côtés des collectivités pour contribuer à accompagner le remodelage urbain et le recyclage foncier de bâtis obsolètes s’ajoutent des interventions de court et long termes. La mobilisation foncière pour les villages olympiques des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 a été menée dans les délais et les enveloppes budgétaires prévues au cours de 2018 et 2019. À plus long terme et en anticipation de l’évolution urbaine, l’EPF Île-de-France intervient massivement à proximité immédiate des futures gares du Grand Paris Express. La gestion des terrains, entre l’acquisition du foncier brut et sa cession sous forme de foncier « prêt à l’emploi », est devenue une composante forte de la stratégie de l’Établissement, notamment pour favoriser le développement de l’agriculture urbaine, l’hébergement d’urgence ou les locations temporaires pour les entreprises. L’élargissement progressif des missions de l’EPF Île-de-France témoigne de l’efficacité de son modèle économique et de la performance de ses équipes.

L’EPF Île-de-France est l’opérateur public foncier des collectivités franciliennes. Il contribue au développement de l’offre de logements et au soutien du développement économique, par la production de foncier constructible. L’EPF Île-de-France pilote également des opérations de requalification des copropriétés dégradées d’intérêt national (ORCOD-IN).

Créé en 2006, l’EPF Île-de-France est progressivement devenu un acteur majeur des territoires en mobilisant le foncier en faveur du logement et du développement économique pour le compte des collectivités franciliennes.
Depuis 2016, l’EPF Île-de-France est un acteur majeur de la lutte contre l’habitat indigne avec le lancement des premières opérations de requalification des copropriétés dégradées d’intérêt national et la lutte contre les marchands de sommeil.
L’Établissement Public Foncier francilien est le partenaire de plus de 350 collectivités franciliennes, il est en amont et à la convergence de l’ensemble des acteurs de l’immobilier. Les missions prioritaires et les modalités d’intervention de l’EPF Île-de-France ont été définies par sa feuille de route stratégique (Plan Pluriannuel d’Intervention) votée en 2016 par son Conseil d’administration, sous la Présidence de Valérie Pécresse. Le ministre en charge de la Ville et du Logement a notifié préalablement les priorités de son action (Orientations Stratégiques de l’État). La Région Île-de-France a fixé des objectifs de simplification et de dynamisation de l’action de l’EPF Île-de-France.
L’ensemble de ces orientations articulent principalement l’activité de l’Établissement sur deux priorités :

  • contribuer au développement de l’offre de logements en menant une stratégie foncière très offensive ;
  • contribuer, par le renouvellement urbain et l’intensification urbaine, à un aménagement durable du territoire et à la fabrique de la ville durable.

 

Le Plan Pluriannuel d’Intervention (PPI) a été mis à jour en mars 2019 par le Conseil d’administration pour tenir compte de l’évolution des contextes et de l’élargissement des missions de l’Établissement. Le nouveau PPI est en cours de redéfinition.
Le cap fort fixé en 2016 par Valérie Pécresse – « Construire plus, plus vite et mieux » – s’est traduit, dans les résultats obtenus par l’EPF Île-de-France au cours des dernières années, par 5 300 nouveaux logements en 2016, 6 300 unités en 2017, plus de 7 000 logements en 2018 et plus de 7 300 logements en 2019, qui constitue le record historique d’activité, avant le déclenchement de la crise sanitaire Covid-19.

Aux interventions « traditionnelles » de l’EPF Île-de-France aux côtés des collectivités pour contribuer à accompagner le remodelage urbain et le recyclage foncier de bâtis obsolètes s’ajoutent des interventions de court et long termes. La mobilisation foncière pour les villages olympiques des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 a été menée dans les délais et les enveloppes budgétaires prévues au cours de 2018 et 2019. À plus long terme et en anticipation de l’évolution urbaine, l’EPF Île-de-France intervient massivement à proximité immédiate des futures gares du Grand Paris Express. La gestion des terrains, entre l’acquisition du foncier brut et sa cession sous forme de foncier « prêt à l’emploi », est devenue une composante forte de la stratégie de l’Établissement, notamment pour favoriser le développement de l’agriculture urbaine, l’hébergement d’urgence ou les locations temporaires pour les entreprises. L’élargissement progressif des missions de l’EPF Île-de-France témoigne de l’efficacité de son modèle économique et de la performance de ses équipes.

Depuis le 1er janvier 2016, L’EPF Île-de-France est compétent sur l’ensemble du territoire francilien (Décret 2015-525).

L’actuel PPI a été adopté pour la période 2016-2020, le nouveau PPI pour la période 2021-2025 est en cours d’élaboration.

Outre l’EPF Île-de-France (EPFIF), il existe onze autres EPF d’État :

En savoir plus

EPF Bretagne

PDF. 261,80 KB

EPF Lorraine

PDF. 1,21 MB

EPF Normandie

PDF. 856,02 KB

EPF PACA

PDF. 1,22 MB

EPF Vendée

PDF. 950,71 KB

EPF Ouest EPORA

PDF. 907,14 KB

EPF Poitou Charentes

PDF. 922,88 KB