Forte progression des cessions de fonciers constructibles en 2015 et renforcement de la capacité d’intervention en 2016

Le Conseil d’Administration, réuni sous la Présidence de Valérie Pécresse a approuvé les comptes financiers 2015 et l’affectation du résultat pour le financement des acquisitions futures.

 

I Principaux chiffres clés :

    • Cessions :
      • EPF Ile-de-France : 141 M€ en progression de 66 % à (4 372 logements et 40 000 m² de locaux d’activité) dont 24% aux aménageurs.
      • EPF départementaux : 71.4 M€ en progression de 41%
  • Acquisitions :
    • EPF Ile-de-France : Hausse de 25% à 190 M€ dont 75% acquisitions amiables.
    • EPF départementaux : 144 M€
  • Portefeuille foncier :
    • EPF Ile-de-France : 790.6 M€
    • EPF départementaux : 619 M€
  • Résultat : 99.3 M€

 

L’addition des performances de l’EPF Ile-de-France et des EPF départementaux permettent d’évaluer la capacité d’intervention de l’EPF Île-de-France (EPFIF).

 

II Principaux éléments à retenir :

  • Forte hausse des cessions de foncier qui ont précédé la reprise du marché du logement francilien:

Les cessions ont fortement progressé, au-delà des prévisions, et anticipé le rebond du secteur du logement francilien. Pour les opérations en diffus (hors opérations d’aménagement), les cessions et les acquisitions sont à l’équilibre. Pour les opérations d’aménagement, l’équilibre sera atteint dès que les opérations seront parvenues à maturité en raison de procédures plus longues (enquêtes publiques, …), sauf dans les Hauts-de-Seine où l’essentiel des cessions sont réalisées en diffus.

  • Stabilité des recettes locatives et forte rotation du portefeuille foncier:

 

Les recettes locatives issus de la mise en location temporaire du patrimoine de l’Etablissement et venant en déduction des prix de revente sont stables à 11,2 M€. Elles s’accompagnent d’une rotation dynamique du portefeuille foncier à 3 ans pour les ventes en diffus et 5.6 années pour l’ensemble du portefeuille (y compris les opérations d’aménagement)

  • Premières acquisitions de l’ORCOD-IN de Clichy-sous-Bois :

 

Les premières acquisitions ont pu être lancées postérieurement à la signature, le 7 juillet dernier, de la Convention associant les collectivités concernées, l’Etat et ses agences (ANAH, ANRU, ARS) ainsi que la Caisse des Dépôts.

  • Frais de structure de l’établissement :

 

Les frais de structure ont été maîtrisés en 2015. Si on les rapporte à l’ensemble de l’activité opérationnelle (Cessions + Acquisitions), ils représentent 3% du total, avant la fusion des EPF franciliens.

  • Affectation du résultat en acquisition :

 

Le Conseil d’Administration a décidé d’affecter le résultat de l’exercice pour financer les acquisitions futures et renforcer l’efficacité de l’Etablissement sur le marché du logement francilien.