Actualités

26 juin 2020

Acteur de la relance, l’EPF Ile-de-France maintient la progression de son activité et soutient les petites entreprises et associations en annulant leurs loyers

Valérie Pécresse

Lors de sa séance du 26 juin 2020, le Conseil d’administration présidé par Valérie Pécresse, a examiné, délibéré et approuvé par voie dématérialisée les comptes consolidés de l’EPF Ile-de-France. Le Conseil d’Administration a également approuvé les dispositions suivantes :

  • L’annulation des loyers suspendus pendant la période de confinement
  • Les résultats et les perspectives d’activité
  • La poursuite des interventions ORCOD-IN

Pour Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, Présidente du Conseil d’administration de l’EPF Ile-de-France :  » A l’heure où nous traversons une crise économique et sociale d’une ampleur inédite, l’EPF Ile-de-France jouera pleinement son rôle d’amortisseur de conjoncture afin de soutenir la relance de la construction et pour lutter contre le creusement des fractures sociales en Ile-de-France. La mobilisation sans faille des équipes de l’Etablissement pendant la période de confinement a permis de maintenir un niveau d’activités important qui a répondu à l’urgence de soutenir l’ensemble des acteurs de l’immobilier et de l’aménagement. En outre, dès le début de la crise, la décision a été prise de suspendre la perception des loyers et redevances pour le deuxième trimestre 2020. Aujourd’hui, à l’heure où les difficultés s’accumulent pour de nombreuses associations et petites entreprises locataires de l’EPF Ile-de-France, il m’a semblé nécessaire d’aller plus loin que la simple suspension. Aussi, je me félicite que le Conseil d’administration ait voté, sur ma proposition, l’annulation de ces loyers. C’est assurément un signal fort qui viendra soulager les finances de ces structures qui emploient plus de 2 000 personnes et qui les aidera à mieux aborder la phase de relance économique qui s’amorce. »

  1. Annulation des loyers suspendus pendant la période de confinement:

Sur proposition de la Présidente Valérie Pécresse, le Conseil d’Administration s’est prononcé sur l’annulation de deux mois de loyers ou redevances pour les associations et les entreprises exerçant une activité économique, sociale ou solidaire et impactées par le confinement, et sur 3 mois pour les entreprises du secteur des cafés, hôtels et restaurants.

Au total, 45 structures associatives et 260 TPE/PME, représentant environ 2 000 emplois sont bénéficiaires du dispositif dont le montant s’élève à 3 M€.

  1. Activité de l’EPF Ile-de-France pendant et à l’issue du confinement :

Grâce au dispositif de télétravail mis en place en 2019, l’essentiel de l’activité foncière s’est poursuivi normalement pendant le confinement. Les procédures telles que les préemptions, actes notariés, études urbaines, etc… étaient déjà largement dématérialisées ou dématérialisables. Les visites de sites, suivi de chantiers, études de sol qui avaient été interrompus, ont progressivement repris dès le 11 mai 2020 dans le cadre du plan de reprise d’activité. Les chantiers suspendus (démolition, dépollution et désamiantage), après avoir été, ont tous redémarrés début juin. Ainsi l’exécution budgétaire à fin juin 2020, est en avance par rapport à juin 2019.

 Les opérations programmées sur les fonciers de l’EPF Ile-de-France, à travers les promesses de ventes notamment, représentent près de 500 M€ et 10 000 logements. Une revue de projets est prévue avec les collectivités concernées dès le lendemain du second tour des élections municipales pour caler ou recaler les calendriers sur fin 2020 / début 2021.

Les perspectives à moyen terme de l’Etablissement, qu’elles soient opérationnelles, budgétaires ou comptables, ne sont pas remises en cause.

Les collectivités ont continué de se manifester pour rejoindre notre réseau partenarial. Les instances (Bureau) ont validé à la suite du Conseil d’Administration dans la foulée 26 dossiers (soit près de 5 000 logements).

  1. Lutte contre l’habitat indigne :

 Trois opérations de requalification des copropriétés dégradées d’intérêt national sont pilotées par l’EPF Ile-de-France.

Les opérations de Clichy-sous-Bois et Grigny sont désormais en vitesse de croisière. Outre la poursuite des acquisitions de logements, une première cession a eu lieu à Clichy-sous-Bois au profit du bailleur ICF la Sablière, en février 2020, pour la construction de 113 logements (livraison mi-2023). A Mantes-la-Jolie, nouvelle opération en démarrage, l’action foncière va s’engager dans les semaines à venir, conjointement à l’accompagnement des copropriétés, et aux études urbaines qui sont déjà lancées.

Acquisitions :

  • Clichy-sous-Bois : 658 logements
  • Grigny : 468 logements
TPE, micro-entreprises, associations,… vous n’avez pas ou plus accès au financement bancaire ? Pour vous aider à redémarrer votre activité, bénéficiez du Fonds Résilience