Au cours de l’année 2016, l’EPF Ile-de-France a cédé pour 402 millions d’euros de fonciers constructibles, qui représentent un potentiel total de près de 9 500 logements. La mobilisation du foncier atteint un niveau record depuis la création de l’Etablissement en 2006 et la fusion des Etablissements Publics Fonciers franciliens fin 2015.

Les cessions progressent de 20 % (à périmètre comparable sur un an) et se répartissent de la manière suivante :

  • 257 M€ de cessions fermes représentant un potentiel immédiat de 5 380 logements et 230 000 m² destinés à l’implantation de nouvelles activités économiques,
  • 145 M€ de cessions sous promesses (promesses de vente) qui représentent un potentiel de 4 100 logements.

Les acquisitions se maintiennent à haut niveau, avec 334 millions d’euros pour l’ensemble de l’année, y compris celles réalisées dans le cadre des opérations de requalification de copropriétés dégradées. Sur le Bas-Clichy, l’EPF Ile-de-France maîtrise désormais 270 logements.

Pour Gilles Bouvelot, Directeur général de l’EPF Ile-de-France : « Le niveau record de cessions témoigne de la vitalité retrouvée du marché immobilier francilien et de l’efficacité de la fusion des établissements franciliens au 1er janvier 2016».

Pour Geoffroy Didier, Président du Conseil d’administration : « Cette performance traduit la nouvelle impulsion donnée par le Conseil d’Administration en début d’année dernière. La force de l’EPF Ile-de-France est d’être en mesure de cibler ses interventions et de mobiliser massivement du foncier dans le cadre de ses partenariats avec 320 collectivités franciliennes. Ces résultats traduisent aussi la mobilisation des élus franciliens au service du logement, du développement économique et de la lutte contre l’habitat indigne. »