Lors d’un conseil d’administration exceptionnel de ce jour, les administrateurs de l’EPF Ile-de-France ont élu Geoffroy DIDIER, Président du Conseil d’administration de l’Etablissement public, en remplacement de Valérie PECRESSE.

La Présidente du Conseil Régional d’Ile-de-France, Valérie PECRESSE, a souhaité que le Vice-Président de la Région, en charge du logement et de la politique de la ville, puisse lui succéder afin de mettre en œuvre le programme pluriannuel d’interventions (PPI) 2016-2020 visant à dynamiser la construction et simplifier les normes.  Valérie Pécresse avait souhaité prendre elle-même la tête de l’EPFIF pour impulser une nouvelle stratégie foncière au service du logement et du développement économique, et accroître l’activité d’accompagnement et de conseil auprès des collectivités.

Fort de cette nouvelle dynamique traduite dans le PPI, l’Etablissement Public Foncier Ile-de-France va investir 1,8 milliard € durant les quatre prochaines années pour acquérir le foncier nécessaire au renforcement de la production de logements et de l’attractivité de la région capitale.

Afin de libérer la construction, le nouveau président s’est aussi donné pour mission de veiller à la mise en œuvre de l’augmentation de 50% des cessions du stock foncier de l’EPFIF de 12,4 millions de m² dans l’objectif de contribuer directement à la production de 12 000 logements annuels. Cette augmentation sera de 15% dès 2017, portant la cible de cessions à 220 millions d’euros. Afin d’être un outil facilitateur au service des maires bâtisseurs, le nouveau conseil d’administration veillera à l’application de la suppression de toutes les normes en plus de celles existantes en vertu de la loi.

Pour Geoffroy DIDIER, Président du conseil d’administration : «L’EPF Ile-de-France est un formidable outil de portage foncier au service des acteurs publics et privés. Je poursuivrai et amplifierai la nouvelle offensive foncière initiée par Valérie Pécresse. La mobilisation du foncier est indispensable au renforcement de la construction, à l’attractivité de nos territoires et l’EPFIF apporte également une contribution majeure à la lutte contre l’habitat indigne. Les résultats enregistrés en 2016 témoignent de l’efficacité de notre stratégie».

Bruno BESCHIZZA, maire d’Aulnay-sous-Bois, a été élu premier vice-président, et Arnaud BAZIN, président du conseil départemental du Val-d’Oise, deuxième vice-président.

Si le prochain conseil d’administration sera consacré à la lutte contre les marchands de sommeil dans le tissu pavillonnaire, ce conseil d’administration a, d’ores et déjà, acté la volonté de l’EPF Ile-de-France d’expérimenter des acquisitions de pavillons touchés par ce phénomène sur les communes d’Aulnay-sous-Bois, Montfermeil et Clichy-sous-Bois.