Chiffres repères :

  • 5 000 logements, 17 000 habitants,
  • une gestion extrêmement complexe (1 syndicat principal et 27 syndicats secondaires), 3 centres commerciaux, 104 bâtiments
  • Des niveaux de revenus particulièrement préoccupants :
    • Un revenu médian des propriétaires-occupant, 2 fois inférieur à celui de l’Essonne;
    • Celui des locataires, 3 fois inférieur à celui observé en Essonne
  • Un endettement global de la copropriété de 15 M€

La mise en œuvre de l’opération de requalification des copropriétés dégradées de Grigny 2, va s’accélérer à la suite du comité directeur qui s’est tenu le 6 décembre dernier.

1) Des interventions plus fortes :

  • 90 logements en cours d’acquisition
  • 30 logements déjà acquis
  • plus de 200 acquisitions prévues en 2018).

2) Un accompagnement social structuré :

En complément des services sociaux de droit commun, une équipe de travailleurs sociaux a été mandatée par l’EPF Ile-de-France pour assurer l’accompagnement social de ses locataires ainsi que des copropriétaires endettés identifiés dans le cadre du plan de sauvegarde.

3) Le renforcement du plan de sauvegarde

L’ORCOD IN permet de renforcer les moyens affectés à la mise en oeuvre du plan de sauvegarde et d’accélérer la scission de la copropriété.

Les travaux d’individualisation des réseaux d’eau et de chauffage, 10,1 M€ TTC de travaux financés à plus de 90% par le Conseil régional et l’Anah, ont été menés conjointement au projet de géothermie et anticipant l’autonomie technique des syndicats secondaires à horizon 2019, pour créer des ensembles immobiliers à taille humaine.

Plus de 2 millions d’euros de travaux sur les immeubles ont également été financés par la Région Ile-de-France et l’ANAH. Les diagnostics techniques portant sur les travaux d’urgence à réaliser sont en cours de finalisation pour assurer la sécurité des personnes et des biens. Ces travaux portent notamment sur les enjeux de sécurité incendie.

L’intervention en cours sur les syndicats secondaires, diagnostics techniques mais également sur la situation financière des copropriétés, permettra d’ici un an de définir une stratégie adaptée pour chaque immeuble.

4) La définition d’un projet urbain, pour la requalification globale de la ville de Grigny

Enfin, l’EPF Ile de France mène des études pour définir un projet urbain ambitieux à horizon 5 à 10 ans. Des réponses devront par ailleurs être apportées, par les partenaires de l’ORCOD, aux enjeux de quotidienneté des habitants.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du NPNRU et de la future convention portée par l’agglomération Grand Paris Sud, pour requalifier ce territoire de manière globale : Grande Borne, Centre-Ville, pôle gare, Grigny 2.