22 M€ pour de nouvelles opérations ; plus de 28M€ pour renforcer des conventions foncières: l’EPF Île-de-France réaffirme une politique foncière d’anticipation

Le bureau de l’EPF Île-de-France, présidé par Jean-Luc Laurent, s’est réuni mercredi 9 juin 2010.

22M€ mobilisés auprès de 5 nouvelles collectivités

5 nouvelles conventions d’intervention foncière ont été votées.
Elles représentent un engagement pluriannuel de 22 M€ qui permettra la réalisation de plus de 1000 logements et 65 000 m2 de locaux d’activité.

Grâce à l’expertise foncière de l’EPFIF, 7 communes voient plus grand que prévu en termes de logements et de locaux d’activité

Sur les 12 conventions votées à ce bureau, 7 sont des avenants à la convention initiale :
Athis-Mons/CC des Portes de l’Essonne (91), Orsay (91), Palaiseau/CAPS (91), Aubervilliers/CA Plaine Commune (93), Bobigny (93), Romainville (93) et Cesson (77).

Ce sont donc 28,7 M€, soit les 2/3 de l’engagement financier total de ce bureau, qui viennent renforcer l’action foncière de l’EPF Île-de-France sur ces territoires pour :

  • favoriser une politique foncière anticipatrice,
  • finaliser des acquisitions,
  • englober de nouveaux sites d’intérêt stratégique,
  • préparer l’arrivée de nouvelles dessertes de transport.

L’EPF Île-de-France renforce son engagement initial auprès de ces collectivités en permettant la réalisation de 1200 logements et plus de 25 000 m² d’activité supplémentaires.

Les conventions validées lors de ce dernier bureau portent, pour l’année 2010, l’engagement de l’Établissement à 159 M€.